Médiation scientifique et digitale, une approche hybride

02.12.2021
4/2021

Le confinement a accéléré la prise de conscience du monde académique de l’importance de développer des modèles éducatifs hybrides. Une série d’ateliers d’éveil à la technologie pour les enfants est en passe de relever ce défi.

Annonce

     

En mars 2019, le Media Engineering Institute (MEI) de la HEIG-VD et l’Espace des inventions lançaient une série d’ateliers d’éveil à la technologie conçue à l’aide du robot modulaire Thymio, développé initialement par l’EPFL et l’ECAL. La «Mission Thymio» invitait les enfants âgés de 9 à 13 ans du canton de Vaud à appréhender de façon ludique la robotique et la programmation.

Placé en condition d’aventuriers, le jeune public devait relever des défis par équipe pour trouver le code secret d’une valise qui renfermait un mystérieux trésor. Le concept a connu un très grand succès à son lancement, mais ce format en présentiel s’est brusquement interrompu avec la fermeture des écoles en mars 2020.

Pris de court, le MEI et l’Espace des inventions ont réfléchi à la «dématérialisation» de ce type d’activité à l’aide d’un jeu éducatif mêlant lecture interactive et exploration libre. Des modes de jeu variés permettent ainsi à l’enfant d’acquérir la matière selon diverses approches pédagogiques. En outre, le scénario se déroule dans une version virtuelle de l’Espace des inventions. Ce jeu fonctionne comme un volet extra-muros et numérique d’une future exposition sur la robotique, qui sera présentée, dès 2023, en Suisse et à l’étranger.

L’application développée à la HEIG-VD sera mise en ligne dès le début 2022. Après une phase de tests, une version simplifiée accompagnée de supports pédagogiques pour une utilisation en classe sera également lancée pour de plus jeunes enfants. Une version alémanique est également en préparation afin de la diffuser le plus largement possible en Suisse.

La fermeture des écoles a permis de relever que l’enseignement doit préparer adéquatement la jeune génération au monde dans lequel elle aura à évoluer et dans lequel la technologie prend une place de plus en plus importante. Non seulement l’expérience forcée de l’apprentissage et de l’enseignement en ligne ces derniers mois a grandement contribué à baisser les barrières psychologiques des parties prenantes qui freinent habituellement le changement, mais les institutions ont maintenant accès à des données de terrain leur permettant d’effectuer des analyses en vue de modifications dans les cursus scolaires.