Un lieu physique dédié au bitcoin & co

02.12.2021
4/2021

En plein confinement, Rino Borini a ouvert un magasin consacré aux cryptomonnaies à Zurich. Un espace innovateur où il est possible d’acheter des jetons mais aussi et surtout de se procurer un tas d’informations. 

Annonce

Le 15 mars 2020, lorsque la vie s’est arrêtée en Suisse, Rino Borini et son associé Patrick Widmer étaient installés depuis tout juste trois mois dans leurs nouveaux bureaux de la Langstrasse, une rue branchée de Zurich. Leur idée de créer une sorte de communauté technologique a été gelée en un claquement de doigts. Puis, en prenant une bière, l’expert financier Rino Borini eut une nouvelle idée: pourquoi ne pas créer un Bitcoin-ATM, c’est-à-dire un distributeur automatique de cryptomonnaies? Et en complément, il s’agirait également de proposer des conseils et des ateliers sur le thème des cryptomonnaies.

     

Même à l’ère du numérique, nombreux sont ceux qui souhaitent discuter avec d’autres personnes, échanger et être conseillés. 

     

Le nom du magasin a été rapidement trouvé: «House of Satoshi», en référence au pseudonyme du créateur du bitcoin Satoshi Nakamoto. Un magasin traditionnel dédié aux cryptomonnaies – pour Rino Borini, le concept ne comporte aucune contradiction: «Même à l’ère du numérique, nombreux sont ceux qui souhaitent discuter avec d’autres personnes, partager leurs expériences ou obtenir de l’aide sur le sujet.» Rino Borini a fait carrière dans le milieu bancaire et a créé en 2007 la société Scarossa, spécialisée dans la transformation numérique dans le secteur financier.

    

C’est comme un village: je ne voudrais être nulle part ailleurs.

     

Le magasin House of Satoshi, ouvert initialement en temps que boutique éphémère, a bien fonctionné lors de la réouverture des commerces après le confinement. Une bonne optimisation des moteurs de recherche a contribué à atteindre le groupe cible. Dans le local à l’ambiance décontractée soulignée par sa table en bois sobre, on trouve aussi des produits tangibles: des ouvrages spécialisés sur le sujet, un genre de Bitcoin-Monopoly appelé «Token Economy» ou encore des portefeuilles matériels, qui permettent de protéger et de gérer la cryptofortune. Les 15 premières minutes de conseil sont gratuites, ensuite de faibles honoraires sont dus. House of Satoshi propose également de nouvelles formes d’apprentissage, comme les événements «Learn-and-Rave»: la soirée commence par deux heures de transfert de connaissances sur les cryptomonnaies, suivies d’une fête agrémentée de boissons et DJ jusque tard dans la nuit.

Si les cryptomonnaies fascinent Rino Borini, c’est parce que ce sont de «jeunes plantes que l’on peut observer pousser». Crack de la numérisation et toujours jeune d’esprit, il a été élu par le magazine Bilanz parmi les Digital Shapers de Suisse en 2020. Il est convaincu que les cryptomonnaies constituent une véritable alternative à notre système monétaire et favorisent la démocratisation du secteur financier. D’après Rino Borini, l’offre accessible en plein centre du quartier branché de Zurich attire une clientèle très diversifiée: des personnes de tous âges, pauvres comme riches, des particuliers fortunés comme des travailleurs immigrés désireux d’envoyer de l’argent chez eux. L’expert financier est enchanté de l’emplacement du magasin, dans ce coin de Zurich, au milieu des bars et des restaurants. «Ici, c’est comme dans un village: les gens se connaissent et s’entraident. Je ne voudrais être nulle part ailleurs.»