Une croissance lente mais avec un impact social positif

03.03.2022
1/2022

La pandémie n’est pas la première situation à dévoiler combien la confiance est centrale dans toute société et constitue un enjeu économique fondamental. La confiance est également un moyen efficace de réduire les coûts de transaction dans les contextes sociaux, économiques et politiques. L’entrepreneuriat social place ces questions au centre de son action.

Annonce
Rafael Widmer
Communications Lead
SENS

 

Pas de confiance sans transparence. Si, à l’échelle d’une société, elle concerne surtout les acteurs étatiques, la transparence — et donc la confiance — constitue un aspect central de l’identité d’entreprise de certains intervenants du monde des affaires, notamment les entrepreneurs sociaux. Par leur action entrepreneuriale, ces derniers visent à s’attaquer aux causes des problèmes de la société. L’impact social positif est toujours au centre de leurs préoccupations, le profit financier n’étant considéré que comme un moyen d’y parvenir.

Outre cette attention portée aux résultats, c’est surtout la gouvernance inclusive des entreprises sociales qui est centrale dans cette conception entrepreneuriale: ici, toutes les parties prenantes, dont les collaborateurs, ont voix au chapitre.

La transparence joue un rôle important dans ce type de gouvernance. Une approche transparente et une communication claire en interne sur des sujets comme les salaires, les embauches ou les licenciements renforcent la confiance et la motivation du personnel.

Ces valeurs vécues au sein des entreprises sociales se reflètent souvent dans leur structure même, structure qui repose sur la participation et peut être transposée de façon sociocratique ou holocratique. Ce type d’entreprise choisit souvent la forme juridique de la société coopérative.

De même qu’instaurer la confiance est un projet de longue haleine, les entreprises sociales s’inscrivent généralement dans une perspective à long terme et se développent donc assez lentement. Leur objectif n’est pas la maximisation du profit, mais leur impact positif sur la société. Croissance et expansion passent souvent par des modèles tels que la franchise sociale, comme on le voit en Suisse pour le marché de matériaux OFFCUT.

La plupart des entreprises sociales sont solidement implantées à l’échelon local ou régional. Les entreprises participatives et actives localement disposent d’avantages décisifs en cas de crise, telles la fidélité à long terme de leurs clients ou la création d’une identité liée à l’entreprise. 

La pandémie de Covid-19 ne sera pas notre dernier défi à l’échelle sociale: l’inégalité des chances, l’inclusion, la crise climatique, les migrations, les mutations démographiques ou l’accroissement de la fracture sociale sont autant de difficultés à venir.

Pour y faire face, nous avons besoin non seulement d’acteurs relevant du secteur public et de la société civile, mais aussi d’entrepreneurs sociaux qui, en proposant un modèle d’entreprise innovant, peuvent répondre rapidement et efficacement aux défis sociaux.

Les entrepreneurs sociaux mêlent souvent innovation sociale et innovation technique. Ils peuvent par exemple inciter les consommateurs à modifier leur comportement afin de réduire les déchets liés aux emballages et le gaspillage alimentaire.

SENS – entrepreneuriat axé sur l’impact

En tant que plateforme nationale pour l’entrepreneuriat social, SENS représente et soutient les entreprises suisses dont l’action est axée sur l’impact. De plus, elle les connecte de manière intersectorielle et avec l’environnement européen.

sens-suisse.ch